Chapitre 13 Jour J

Retour  Chapitre 12

DEPART

pour la

MATERNITE

 

 

Départ aujourd'hui

Vendredi      Mai 2008

à 06h30

 

 

RDV à la mat pour un déclenchement (de précaution pour que la maman ne soit pas trop fatiguée)

à 8h00

 

Debout depuis 5h00 du mat.  J'ai beau etre pret depuis longtemps, le jour j c'est autre chose. Dans quelques heures, je tiendrai mon bébé dans les bras et cette nouvelle vie commencera.

On a beau etre préparé, ben rien n'y fait. je me sens tout drôle, et j'alterne phases d'angoisses et d'excitation.

 

ça sera sans aucun doute une journée très très très spéciale . . .

 

Je me sens tout chose.

 

à bientot pour vous présenter mon fils ou ma fille..

 

 

 

Journée très longue !!!!!!!!!!

 

me voici papa d'une petite

Lilou  Mélodie  Charlène TOURNEBIZE

 

 

3010 grammes

45,5 cms

 

Née par césarienne à 17h50

 

Tout le monde est mort de fatigue mais en bonne santé.

 

les précisions suivront ...

 

En attendant, je vous présente Lilou ma fille et sa maman ...

 

 

 

Je suis très fier de la maman qui a su faire face à la cascade d'émotions plus ou moins agréables tout au long de la journée.

 

Bienvenue dans ta famille Lilou, tu es à croquer. Merci choupette pour ce beau bébé que tu nous as offert.

 

Je vous raconterai plus tard les détails de cette journée. Le titre de l'épisode ???

 

Un accouchement idéal qui se déroule "presque" sans accroc

 

Aujourd'hui lundi, troisième journée de ma fille, et à 6h30 du mat, je suis en train de repasser sa petite robe ???

Quoi ???  je suis mal barré ???

 

Je suis bien conscient qu'il y a peu de nouvelles, vous attendez encore les détails de l'accouchement, et le nouveau blog (avec plein de choses à raconter) n'a pas encore démarré, mais j'en profite au maximum, et je vous raconterai tout quand ce sera plus calme.

 

je fonce retrouver mes tites femmes ...

 

 

La nouvelle du jour, c'est que ma choupette a tellement harcelé les sages-femmes, qu'elle est autorisée à rentrer demain malgré sa fatigue.

Je suis inquiet à l'idée qu'elle ne sache pas rester calme ici, mais très heureux de ramener les deux minettes à la maison ...

 

je vais enfin pouvoir terminer ce blog et démarrer le nouveau ...

 

Mardi 3 juin:

 

Aujourd'hui, c'est le grand jour du retour. Je suis réveillé depuis 4h30. C'est fatiguant la vie avec un bébé ??? Que dire de la vie avec un enfant de 19 ans qui ne se rend pas compte qu'il réveille toute la maison à 3h30 hier et 4h30 aujourd'hui ??? Et pour celui-ci, il ne suffit pas de donner le sein, enfin en tous cas pas pour nous ...

 

Enfin bref, me voici donc bel et bien opérationnel pour cette grande journée. j'en profite pour avancer un peu le coté blog.

 

Vous pouvez dès maintenant noter cette deuxième adresse pour ceux qui ont aimé nous suivre ces derniers mois.

http://liloumafille.blog4ever.com/blog/index-214194.html

 

Vous trouverez ici un petit espace pour lui souhaiter la bienvenue en laissant un petit message:

 

http://liloumafille.blog4ever.com/blog/lirarticle-214194-814102.html

 

Ce blog est en construction, donc merci de votre indulgence

 

Un accouchement  "presque" Comme prévu

 

Nous avions imaginé ...

...Ce qui s'est passé.

 

 

Choisir le moment de faire un bébé ...

... Il est arrivé comme ça sans qu'on s'y attende.

un déclenchement naturel ...

... Déclenchement médical.

Pas de péridurale ...

... Péridurale.

Accouchement par voie basse ...

... Césarienne.

Accouchement rapide ...

... 10h d'attente.

etc ...

... etc.

 

Et malgré tout cela ...

 

Nous espérions ce moment magique ...

... et c'est bien la plus belle chose qui nous soit arrivée

au delà même de nos espérances.

 

Maintenant, voici le récit de cette journée terrible ...

 

Il est 5h00 du matin ce vendredi 30 mai. Impossible de dormir plus longtemps. Nous préparons les dernières petites choses avant le départ prévu à 6h30.

Nous voulons etre en avance pour prendre un petit déjeuner sur place avant cette journée particulière. Tout se passe comme prévu, pas trop de circulation, et nous nous installons à une table dans un café, avec café croissants. L'humeur est bonne, même si l'atmosphère est un peu particulière.

Et puis, l'heure "h" arrive. Nous nous rendons donc à la maternité toute proche.

 


 

 

Une sage femme nous accueille, et nous conduit au fond du couloir. Quand je dis nous, en fait moi, à la maternité, on ne me parle pas, je n'existe pas. Heureusement ma chérie m'invite à les suivre.

Les salles de pré-travail sont complètes, elle nous installe donc directement dans une des deux salles d'accouchement. Là, elle fait très bien comme si j'etais pas là.

Ma choupette se déshabille pour mettre ces jolies blouses bleues. Ha et bien moi aussi, je mets une jolie blouse bleue, et des sur-chaussures.

 


 

 

Elle s'installe sur la table, et la sage femme vient brancher le moniteur ...

... Rien ...

 

Marche pas !!! En fait, y'a plus de courant dans cette piece. Elle téléphone pour demander une réparation d'urgence. En fait, ça avait juste disjoncté ...

 

Le monitoring est finalement branché à 8h25. Il sagit de deux capteurs placés sur le ventre, qui permettent d'entendre et d'avoir une courbe des battements de coeur de bébé ainsi que le rythme des contractions de maman.

La maman est mise sous perfusion pour hydratation, antibio, et le produit qui va provoquer le déclenchement.


 

La sage femme fait une première visite du col. Il est très ferme et ouvert seulement à 1. La sage femme prédit un accouchement long et douloureux. Elle est partie pour une péridurale. Sauf que pour nous, il n'en est pas question. Elle insiste lourdement, à plusieurs reprises en allant même jusqu'à nous dire que 99% des accouchements de la maternité se font sous péridurale.

 

Le temps commence à s'écouler... Il faut bien admettre qu'elle nous a foutu le bourdon. Le moral est plutôt un peu tendu. Tu es sûre ma chérie ??? Pas de péridurale ???

Elle fond en larmes, ça vaut toutes les réponses. Nous attendons donc que le col s'ouvre. Les heures passent ... ponctuées par l'arrivée d'une future maman qui accouche assez rapidement dans la salle d'à côté ... ponctuées par les vérifications de la sage femme, qui fait à chaque fois la grimace en constatant que le col ne bouge pas. Elle en profite pour nous resservir une couche de péridurale.

 

Pourtant, les contractions sont bien là, nettes et régulières, toutes les 3 à 5 mn à peu près.

 

 .................9h00 ..................10h00........................11h00................midi ......................

 

La sage femme revient à la charge avec sa péridurale. Le col est ouvert à 2 ou 3 et il faut 10 pour accoucher. le gynéco qui passe régulièrement (et qui me voit à peine les premières fois) "nous" explique que pour le moment, le bébé va bien, mais qu'il ne faudra pas tenter le diable trop longtemps. Il nous confirme qu'une péridurale peut aider le col à se détendre et donc s'ouvrir.

 

Pour le moment, nous préférons attendre et voir l'évolution. personnellement, je crois encore que les choses vont se décanter ...

 

 

 ............................13h00 .........................

 

Le gynéco nous laisse encore une heure avant de proposer une péridurale qui est indispensable maintenant d'après lui. Si ça ne bouge pas, c'est que le col est bloqué mécaniquement, ou que le bébé est mal placé et n'appuie pas suffisamment dessus, ou qu'il est empétré dans son cordon, ce qui l'empêche de descendre. ça peut aussi être un cordon trop court ce qui arrive parfois ...

 

................................... 14h30 ................................

 

Cette fois ci, le gynéco demande la péridurale ... Alors là c'est la grosse crise d'angoisse et de larmes. Il faut dire que choupette a de très mauvais souvenirs de ses deux péridurales pour les deux grands. Elle angoisse terriblement. De mon coté, j'essaie comme depuis le début de la journée de faire bonne figure. Je suis totalement angoissé aussi, désemparé, mais je dois être là pour l'aider. tout va bien, c'est pas si grave que ça, ça va se décanter, pense à ton bébé que tu vas bientôt découvrir etc etc ...

Difficile de convaincre que tout va bien quand on est soi-même submergé par les doutes et les peurs...

 


L'anesthésiste arrive finalement, et avec beaucoup de patience commence l'opération péridurale. ça ne se passe pas trop mal, même si la tension de ma chérie ne facilite pas les choses.

 

Il faut bien admettre qu'à partir de ce moment, le moral a pris un coup, et je renonce à continuer mes petites vidéos ...

 

La péridurale fait effet assez rapidement, et l'on devrait voir très vite une réaction au niveau du col.

 

................................... 15h00 ................................

 

Pour le moment, ça n'a pas l'air de bouger. Le gynéco nous laisse encore une heure, mais nous explique que si ça ne bouge toujours pas, il y a très peu de chance que ça finisse par bouger à un moment. Il faut donc, même si l'on attend encore, envisager la césarienne. Il nous donne une heure !

 

................................... 16h30 ................................

 

La sage femme regarde le col, elle grimace, on est à 3, peut etre 3,5 ... Pas bon tout ça ... recrise de larmes ...

Le gynéco passe, lui est plus catégorique ..

Ca ne bouge pas, il n'y a plus le choix, y'a un truc qui tourne pas rond, il faut faire la césarienne.

 

A 17h00, la décision est prise. De toute façon, il n'est même pas question de mettre en balance la santé du bébé avec nos choix de départ.

 

Je peux l'accompagner ??? Là, la sage femme ne se mouille pas ... Faut voir avec le gynéco, mais c'est pas habituel apparemment. Elle va demander.

 

Pendant ce temps là, le lit est amené pour le transfert ... Branle bas de combat !

Elle est chargée et emmenée dans l'ascenseur. Moi je suis chargé à mon tour dans l'ascenseur pour un deuxième voyage, seul avec la couveuse qui fait:

 

Bip ..... Bip ..... bip ..... bip ..........

 

Stressant ? Dans des conditions normales, sûrement pas, mais là ...

 

On me conduit dans un dédale de couloirs, et je finis dans une sorte de placard aménagé en vestiaire.

C'est le sas d'entrée pour les blocs opératoires. Une infirmière m'explique comment m'habiller, et me dit d'attendre le temps qu'on prépare la choupette. Elle reviendra me chercher.

 

L'attente me semble très longue ... seul dans ce placard à imaginer tout un tas de sales trucs. Finalement, elle arrive ...

 

En arrivant dans le bloc, je vois la tête en larme et en souffrance de ma chérie. L'anesthésiste est à son chevet. Derrière, tout est planqué par un paravent, et 3 ou 4 personnes s'affairent.

 

Chaque fois qu'ils la touchent, elle hurle de douleur, la péridurale ne suffit pas. Le gynéco en demande plus, mais l'anesthésiste écarte les bras en disant qu'il est déjà au max. ça craint.

Pour ma chérie, c'est la crainte d'avoir une anesthésie totale et de ne pas voir son bébé avant demain ...

J'explique ça à l'anesthésiste qui prend finalement la décision de faire une rachi-anesthésie.

Je suis prié de sortir 2 mn ...

 

Pendant que j'attends ... pas loin de 10 mn je pense, j'entends une machine qui fait:

 

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip

 

Je pense bien que ça vient pas de ma choupette, mais bon ... ça divague quand même l'esprit dans ces moments.

 

Finalement, on vient enfin me rechercher. La douleur est encore là, mais semble se calmer un peu. L'opération commence, et j'essaie de soutenir de mon mieux ma choupette, qui parfois se sent assez mal pour m'inquiéter. En tout cas suffisament pour éprouver le besoin de lui dire que j'ai encore besoin d'elle avec notre enfant.

 

Je ne sais pas combien de temps ça a duré, mais d'un seul coup, j'ai entendu un bébé pleurer tout doucement, puis une deuxième fois, pas très fort.

 

Nous avons fondu en larmes. Un mélange en ce qui me concerne de soulagement de la voir encore en état, d'entendre mon bébé, d'être papa, de libération de la tension de la journée, et sûrement de tout ce que j'ai du contenir jusque là.

 

Le gynéco annonce derrière le paravent: c'est une fifille, lilou c'est ça ???

Naissance à 17h50

 

Là je le vois venir sur le coté gauche, avec à bout de bras une petite chose qui gesticule, toute maculée de sang et de blanc. ça dure quelques secondes, et elle part dans la piece à coté pour etre mise dans la couveuse. C'est la procédure normale pour les césariennes, il fait très froid dans les blocs.

 

j'embrasse ma chérie a contre coeur, mais ma mission etait de suivre notre bébé en priorité. Je  retrouve donc lilou à coté. La sage femme me dit qu'elles la montent à la mat, et que je peux les y rejoindre dès que je serai changé.

Avant de partir, j'enregistre bien la bouille de notre bébé et je fonce me rechanger. Je peux vous dire que j'ai pas mis plus de 2mn. Je fonce vers l'ascenceur, et j'arrive en même temps que lilou et son escorte. ça me soulage ... je peux maintenant la regarder simplement, et faire connaissance.

 

Les premières heures qui suivront, seront un moment inoubliable avec ma fille, mais ça je le réserve pour ton nouveau blog ma lilou.

 

pendant ce temps, je tente d'avoir des nouvelles de la maman en demandant si et quand je pourrai la voir.

 

On me dit qu'elle va bien, mais que comme l'anesthésie a été très lourde, ils la gardent au moins deux heures au bloc, avant de la remonter dans une salle de réveil.

Là seulement je pourrai la voir. C'est super long.

 

En attendant, je reste avec ma fille ...

De son coté, j'ai su après qu'on a dit à la maman qu'elle pourrait remonter quand elle arriverait à bouger sa jambe gauche. Je ne sais pas comment elle a fait, mais à 19h45, je reçois un appel sur mon portable.

 

C'est ma choupette !

mais tu es où ???

ben dans la chambre !!!

Déjà ??? j'arrive ...

 

Je demande aux sages femmes si elles peuvent amener notre bébé ...

En fait elles vont le préparer, l'habiller et nous l'amener dans son berceau ...

 

Fin de cette longue journée d'attente aux alentours de 20h00.

 

Inutile de vous dire que si la procédure habituelle est de ne pas laisser le bébé la première nuit suivant une césarienne, ça n'a pas été négociable en ce qui concerne lilou.

 

Elle a donc passé sa première nuit avec maman, et puis c'est tout !!!!!!!!!!!!!

 

Et pour finir et être complet, ma choupette ayant subit une césarienne le vendredi à 17h00, était de retour à la maison le mardi matin.

Faut-il préciser qu'elle n'aime pas les hôpitaux ???

 

En tous cas, ça marque quand même, et j'ai beaucoup de mal à la faire se reposer malgré sa fatigue bien réelle.

 

Voili voilà, ainsi s'achève ce blog.

 

Merci à tous ceux qui nous ont suivi, et merci pour vos gentils messages.

 

La suite, ou plutôt le début de l'aventure, c'est ici, et je serai ravi de vous y retrouver.

 

http://liloumafille.blog4ever.com/blog/index-214194.html

 

Bon courage à toutes les futures mamans qui liront ce blog, et aussi aux futurs papas qui auront besoin d'un trésor de patience.

 

 

 

Un papa heureux

Une petite fille nommée Lilou heureuse

Un couple heureux

Une famille très heureuse

 

 

 



30/05/2008
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres